occ Leica M (typ 262)

3 500,00 

État neuf

Boite d’origine

1 en stock

Catégories : , , Étiquettes : , , , , , ,

Description

LEICA M 262

M dans sa forme la plus pure

Depuis le lancement du système télémétrique en 1954, les M sont considérés par de nombreux photographes comme l’outil idéal pour capturer la fascination d’un moment en silence et en toute discrétion. Nous avons écrit avec succès un nouveau chapitre de l’histoire de la gamme M en 2006. Aujourd’hui, le Leica M (Type 262) incarne la Philosophie M dans sa forme la plus pure: avec un accent sur les

fonctions essentielles de la photographie, combiné à une maniabilité claire et intuitive. C’est l’un des boîtiers, les plus compacts du système plein format disponibles sur le marché. Il vous permet d’accéder à une gamme d’objectifs parmi les meilleurs au monde. Il est l’essence de la Photographie M. L’appareil photo parfait pour découvrir la fascination du M dans sa forme la plus pure.

Ergonomie et design

Un design clair et fonctionnel reconnaissable entre tous, reflète le caractère intemporel du Leica M (Type 262). Une fois de plus se concentrer sur ‘Das wesentliche’ – l’essentiel. Grâce à la minimalisation de l’art. Grâce à l’artisanat parfait. Le Leica M (Type 262) est un symbole d’un produit qui a été «réduit» à la perfection.
Le capot est conçu à partir d’aluminium durable; de ce fait il pèse presque 100 grammes de moins. Avec un poids total de 600 grammes, il est encore plus ergonomique que ses aînés, dont le capot est usiné en laiton. Autres différences, la taille réduite du logo et la gravure de l’arrière du capot. Des caractéristiques qui sont nées avec le Leica M9.

Navigation

Le système Leica M répond aux besoins réels photographiques. Cela vaut en particulier pour le Leica M (Type 262) – un appareil photo télémétrique numérique qui offre volontairement moins. Aucun autre appareil tient si fermement sa position sur ‘Das wesentliche’ – l’accent sur ce qui est vraiment essentiel pour les photographes sérieux.
Les commandes et les fonctions du Leica M (Type 262) claires, intuitives et ergonomique sont logiquement placées exactement là où le photographe les attend. Il permet par exemple, une mise au point manuelle rapide grâce au télémètre couplé à la bague de distance de l’objectif – comme tous les autres M. Il offre également un choix d’exposition manuelle ou automatique avec priorité diaphragme. En raison de l’absence des fonctions Live View et vidéo, le menu est extrêmement allégé et se compose seulement de deux pages. Cela permet de trouver rapidement toutes les options de réglage. Cela vaut également pour la balance des blancs. Avec le M (Type 262), on la règle à l’aide d’une touche dédiée à l’arrière du boîtier.

Qualité d’image

Exactement comme tous les autres boîtiers numériques M, le Leica M (Type 262) capture des images avec un capteur plein format CMOS haute résolution. Sa résolution de 24 millions de pixels garantit une qualité d’image exceptionnelle et une extrême sensibilité – avec des valeurs ISO allant jusqu’à 6400. Idéal pour des prises de vues dans des conditions de lumière faible.
Les images obtenues sont caractérisées par un contraste exceptionnel, une résolution exceptionnellement détaillée et un faible bruit de l’image. Le processeur Maestro du boîtier garantit un traitement rapide des images capturées pour être toujours prêt à déclencher. Le moniteur 3 pouces généreusement dimensionné, avec son verre de protection dur, résistant aux rayures (Corning® Gorilla® Glass MD) vous offre un contrôle total  à tout moment. Avec une résolution de 921.600 pixels, il permet d’évaluer et de contrôler facilement l’exposition, la netteté et la colorimétrie de vos photos.

Discretion

En plus de son design discret, l’obturateur à peine audible du Leica M (Type 262) garantit un maximum de discrétion. Un avantage inestimable lorsque l’on souhaite photographier sans être remarqué. Le Leica M (Type 262) dispose d’un système idéal d’armement de l’obturateur, plus silencieux en mode d’exposition unique que celui du M (Type 240).
En mode d’exposition unique, cela permet une fréquence de deux images/seconde. En mode continu, le Leica M (Type 262) a la même vitesse de prise de vue séquentielle que son aîné et déclenche jusqu’à trois images/seconde. Le discrétion et la taille compacte du boîtier permettent aux photographes de se rapprocher de l’objet et d’être au c?ur de l’action.

Brand

Leica

Les origines de la marque Allemande remontent à 1849 quand un jeune technicien autodidacte, Carl Kellner, fonde un institut d'optique pour développer et commercialiser des lentilles et des microscopes. En 1865, un autre technicien originaire de Bade, Ernst Leitz (de)(1843–1920), est recruté par l'atelier de l'Institut d'optique de Wetzlar. Il devient l'un des associés de l'entreprise qu'il rachètera par la suite (en 1869) et à laquelle il donnera son nom. Le premier prototype d'appareil photo qui utilise le film cinéma perforé 35 mm est enfin achevé en mars 1914 - par Oskar Barnack. Il marque l'histoire de la photographie. C'est le Ur-Leica. Ses formes sont déjà très proches de ce que seront les modèles d'aujourd'hui. L'appareil de Barnack reste longtemps à l'état de prototype (31 Leica 0 seront fabriqués en 1923 et début 192411) avant d'être commercialisé en 19257 : c'est le Leica I, à objectif fixe12. Par la suite, la marque lance plusieurs modèles ; le Leica I modèle C (1930), premier 24×36 à trois objectifs interchangeables (monture à vis de 39 mm), le Leica II (1932), version télémétrique, et surtout son successeur, le Leica III (1933-1960), dont l’immense succès inspira de nombreux imitateurs de par le monde13. Grâce à leurs qualités, ces appareils peu encombrants, robustes, simples et permettant d'excellentes prises de vues avec une grande spontanéité, sont bientôt utilisés par des artistes comme Henri Cartier-Bresson qui fait du Leica son outil privilégié dès 1935, ou des photojournalistes comme Robert Capa, Gerda Taro, Elliott Erwitt, David Douglas Duncan, Marc Riboud, René Burri et de nombreux autres. Beaucoup de photographies célèbres ont ainsi été prises avec des Leica, depuis la Seconde Guerre mondiale : le drapeau soviétique planté sur le Reichstag à Berlin en 1945, le portrait de Che Guevara (qui fut recadré), La Fille à la fleur de Marc Riboud...
Leica