Leica Summilux M 28mm f/1,4 ASPH. Chromé

6 630,00  ttc

Quantité limitée: 300 pièces

Rupture de stock

UGS : 11911 Catégories : , , Étiquettes : , , , , , , , ,

Description

Ouverture lumineuse et unique

Le Summilux-M 1: 1,4 / 28 mm ASPH. est le premier objectif Leica qui associe une telle ouverture (1,4) à cette longueur focale de 28 mm. Il complète la gamme des objectifs lumineux. Grâce à sa grande netteté dans le plan focal et sa faible profondeur de champ, la qualité d’image est incomparable. Ainsi, les sujets peuvent être isolés de leur environnement avec une clarté cristalline, pour créer des images avec une signature visuelle unique. Ce Summilux est idéal pour la photographie de reportage, d’architecture et de paysages. Il offre une excellente qualité d’image dans toutes les situations d’éclairage. Malgré ces caractéristiques, il reste de taille modérée et s’avère très utile en voyage.

Détails techniques

L’objectif se compose de dix lentilles assemblées en sept groupes. Il comporte une lentille asphérique et une lentille flottante, ce qui garantit une haute qualité d’image à la distance focale minimale de 0,7 m. Grâce aux sept lentilles à dispersion anomale partielle et trois éléments collés, l’objectif assure une correction chromatique superbe. De l’infini à la distance minimale de mise au point, le Summilux 28 mm offre des performances d’image exceptionnelle dotée d’un contraste élevé sur toute l’étendue de focalisation.

Brand

Leica

Les origines de la marque Allemande remontent à 1849 quand un jeune technicien autodidacte, Carl Kellner, fonde un institut d'optique pour développer et commercialiser des lentilles et des microscopes. En 1865, un autre technicien originaire de Bade, Ernst Leitz (de)(1843–1920), est recruté par l'atelier de l'Institut d'optique de Wetzlar. Il devient l'un des associés de l'entreprise qu'il rachètera par la suite (en 1869) et à laquelle il donnera son nom. Le premier prototype d'appareil photo qui utilise le film cinéma perforé 35 mm est enfin achevé en mars 1914 - par Oskar Barnack. Il marque l'histoire de la photographie. C'est le Ur-Leica. Ses formes sont déjà très proches de ce que seront les modèles d'aujourd'hui. L'appareil de Barnack reste longtemps à l'état de prototype (31 Leica 0 seront fabriqués en 1923 et début 192411) avant d'être commercialisé en 19257 : c'est le Leica I, à objectif fixe12. Par la suite, la marque lance plusieurs modèles ; le Leica I modèle C (1930), premier 24×36 à trois objectifs interchangeables (monture à vis de 39 mm), le Leica II (1932), version télémétrique, et surtout son successeur, le Leica III (1933-1960), dont l’immense succès inspira de nombreux imitateurs de par le monde13. Grâce à leurs qualités, ces appareils peu encombrants, robustes, simples et permettant d'excellentes prises de vues avec une grande spontanéité, sont bientôt utilisés par des artistes comme Henri Cartier-Bresson qui fait du Leica son outil privilégié dès 1935, ou des photojournalistes comme Robert Capa, Gerda Taro, Elliott Erwitt, David Douglas Duncan, Marc Riboud, René Burri et de nombreux autres. Beaucoup de photographies célèbres ont ainsi été prises avec des Leica, depuis la Seconde Guerre mondiale : le drapeau soviétique planté sur le Reichstag à Berlin en 1945, le portrait de Che Guevara (qui fut recadré), La Fille à la fleur de Marc Riboud...
Leica

Informations complémentaires

Diamètre filtre

Poids